Presse

Presse – La Dépêche 03/05/2021

Lucile Alet et “Les Petits Curieux” sur les bancs de l’école

Depuis le début du mois d’avril, Lucile Alet, créatrice du livre “Les Petits curieux découvrent le Lot-et-Garonne” enchaîne les interventions dans les écoles primaires lot-et-garonnaises.
Après le livre, le site internet puis des visites enquêtes, des chasses au trésor et des parcours d’orientation autour du thème du patrimoine départemental, ces interventions dans des classes de cycle 3 constituent une nouvelle étape pour Lucile. Un retour aux sources aussi pour cette ex enseignante dont la fibre pédagogique s’exprime pleinement lors de ces interventions en milieu scolaire.

Rien n’aurait été possible sans le parrainage de la Micro Folie de la Halle de la Villette à Paris. “Je leur ai présenté mon projet et il les a intéressés. J’ai pu ainsi entrer dans le catalogue des Micro Folies. L’intervention dans une classe dure deux heures. Elle est intégralement financée par La Villette via la Micro Folie de Sainte-Livrade“. 50 interventions, gratuites pour les écoles donc, sont financées cette année. “Il reste encore quelques dates libres d’ici la fin de l’année scolaire. Pour en bénéficier, il suffit de me passer un petit coup de fil”.

Conçu pour le jeune public à partir de 6 ans, le concept des “Petits curieux” joue sur la curiosité naturelle des enfants, leur envie de comprendre et d’explorer le monde qui les entoure. Le livre et le site internet qui peuvent être utilisés comme ressources par les enseignants, permettent aux enfants de trouver des centres d’intérêt correspondant à leurs goûts. Ils proposent également des idées de balades et de visites en famille partout dans le département.

Aujourd’hui les élèves d’une classe de CM1 CM2 de l’institution Félix-Aunac à Agen ont découvert des pépites du patrimoine lot-et-garonnais. On a parlé de la machine de Watts de Fumel : elle fait partie du cercle très fermé des deux machines de Watts qui fonctionnent encore dans le monde ! On a aussi parlé d’Henri IV, du pruneau, de l’occitan, du président Fallières et du télégraphe de Chappe. Et la fête du Têt, Nouvel an chinois, avec danse du Dragon à Sainte-Livrade-sur-Lot.

Géographie, histoire, sciences, les sujets sont en relation avec les programmes du primaire. Mais là, ils sont abordés différemment et de façon ludique. Cela permet aux enfants de faire des liens entre les disciplines enseignées et leur environnement, d’utiliser autrement leurs connaissances qu’elles soient acquises en classes ou personnelles. Chacun peut intervenir, poser des questions, raconter une expérience vécue. D’ailleurs les doigts se lèvent. Et comme tout le monde ne peut pas parler en même temps on sent poindre comme un peu d’impatience.

C’est une classe très dynamique et très réactive“, nous dit M. Bessa, enseignant qui précise ne pas avoir particulièrement préparé la visite en amont. Les idées fusent. L’intérêt des élèves n’a pas faibli pendant les deux heures de l’intervention. Et ça, c’est plutôt bon signe, non ?

 

Par Sylvie Suel. Crédit photo Sylvie Suel.

Paru le 3 mai 2021 en version papier dans La Dépêche et disponible en version électronique ici.